15 C
New York
jeudi, décembre 8, 2022

Haïti: Des rapatriés se plaignent d’avoir reçu seulement 1 500 gourdes

Des milliers d’immigrants haïtiens ont refoulé le sol après avoir été rapatriés par les autorités américaines.

À travers un tweet fait sur son compte officiel, le chef de la primature, Ariel Henry, avait annoncé qu’il prendra en charge ces compatriotes expulsés par l’administration américaine. En effet, depuis leur arrivée en Haïti, l’assistance promise par le PM Ariel Henry semble loin de la piste d’atterrissage.

“Les dispositions sont déjà prises du côté des autorités pour les offrir un meilleur accueil” avait tweeté le premier ministre Henry après l’annonce de la série des rapatriements d’immigrants haïtiens sur le territoire américain, débuté ce dimanche 19 septembre 2021.

Ces personnes critiquent les autorités haïtiennes d’avoir négligé leur retour dans cette situation, alors que le PM Henry assurait « qu’ils ne seront pas laissés pour contre ». Les témoignages recueillis par l’un de nos reporters laissent croire qu’une mince somme a été donnée à ces derniers pour rentrer chez eux.

“Les dirigeants haïtiens nous ont donné 1 500 gourdes comme frais pour assurer seulement notre voyage nous permettant de rentrer chez nous” a lamenté une mère indignée de son expulsion. Elle explique qu’ils étaient au nombre de 50 familles capturées sur le long de la frontière par l’immigration américaine.

D’autres ont confié également à notre agence qu’ils ont vagabondé pendant environ trois mois pour arriver à la frontière américano-mexicaine.

La misère, l’insécurité, l’instabilité politique signe leur descente en Haïti. Certains prévoient de faire de leur mieux pour retourner soit au Brésil ou Chili, puisqu’ils sont détenteurs des papiers de résidence chilienne ou brésilienne.

Hier lundi, ils étaient 128 à arriver dans le premier vol, parmi eux 45 adolescents et 83 adultes. Plus de trois cents ont refoulé le territoire pour cette deuxième journée de rapatriement.

Le gouvernement avait donné aux rapatriés un frais de 10 000 gourdes lors de la première journée de rapatriement tandis que pour cette deuxième journée le frais était seulement de 1 500 gourdes.

À signaler que le pays devrait rapatrier environ 14 000 compatriotes pendant cette série de déportations américaines, selon les chiffres disposés par l’Office National de le Migration (ONM).

Related Articles

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,600SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus