15 C
New York
mercredi, juin 29, 2022

À la découverte de Elisabeth et Xaviera, co-autrices du livre «déflorer nos maux»

Considérant les emballages de problème ayant les jeunes sur leurs têtes, certains décident de ne pas se battre, mais d’autres respectent le dicton stipulant qu”Il y a toujours une faible reste”. Ces deux jeunes filles nées en 2001 le prouvent bien et défient la chronique en tout genre.

Xaviera Raphaëlla Élie a vu le jour le 24 juillet 2001 à Port-au-Prince. Charmée par la lecture, elle a fréquenté le collège l’Excellence en classe secondaire, dès lors elle commence à utiliser sa plume bien encrée pour produire des poèmes qui exprimaient à l’époque sa solitude d’être séparé de ses amis (es).

“Tout au long de mes études secondaires je n’ai pas cessé de dévorer des livres de différents auteurs jusqu’à devenir bibliothécaire dans mon école et dans ma zone.” Nous a raconté l’ancienne élève de Notre-Dame du Rosaire.

Xaviera Raphaëlla Élie

Née le 17 octobre 2001, pour sa part, Elisabeth Elustin n’est pas différente. Elle a bien profité de son adolescence pour s’énamourer des mots. En 2018 elle a écrit un texte titré « Nwèl pa nou an diferan», chanté à l’époque par l’équipe chant du collège l’Excellence lors de sa participation au concours de chant de Noël scolaire réalisé par la Radio Télé Kiskeya. ” Mon texte détenait le deuxième prix, je me voue corps et âme à l’écriture. J’écris sur de nombreuses plateformes en ligne”. Nous a confié le membre d’AtouAyiti et l’une des fondatrices du blog Rexiz.

Élisabeth Elustin

Déflorer nos maux”

Un recueil de nouvelles regroupant 10 textes qui traitent des sujets jugés tabous dans la société comme : Suicide, homosexualité, infidélité, virginité, religion… Les lecteurs de leurs différents blogs (DayiPost, Rexiz, jeunes influenceurs) les ont poussées à la publication de ce recueil et marque un début dans le monde de la littérature.

Selon les auteures, ces thèmes ont été choisis dans le but de mettre à nu certains sujets dont on n’ose pas en parler souvent en public ou dans la société en soi. “Nous sommes des jeunes et nous faisons souvent face à des situations qui nous rongent sans vraiment savoir vers qui tourner et être souvent incompris(e). Une jeunesse incomprise livrée à elle-même et ces maux qui les rongent, nous avions pensé que la meilleure manière de les déflorer serait par l’entremise de notre plume.” A scandé Élisabeth voulant expliquer l’inspiration cachée derrière cet ouvrage.

Obstacles à leurs portes”

Ayant de fortes passions pour la lecture et l’art basant sur leurs différentes expériences littéraires et d’autres outre leurs collaborations comme blogueuses surtout sur Rexiz, qui parle de littérature avec plus de 200 articles publiés et des milliers visiteurs, à deux, elles conçoivent que le chemin soit plus facile vers la quête du succès.

Mais tout n’a pas été rose pour elles. “ À chacune des étapes que nous franchissions nous avons eu des difficultés différentes” nous explique Exaviera toute étant forte face à ses souvenirs de mauvais goût. Trouver une maison d’édition était notre plus grand embarra, mais nous avons su garder l’espoir et par la persévérance tout s’est arrangé.” A poursuivi l’aînée d’une famille de deux enfants.

Économiquement, elles n’ont reçu aucun support ou financement, si on croit en leurs propos. Mais pour les relectures et les encouragements et surtout le peaufinage des amis et des profs les ont grandement aidé. Elles profitent pour saluer et remercier leur public de jeunes qui les ont beaucoup soutenues aussi.

Des mots aux jeunes”

Face à la dégradation des conditions de vie de la population haïtienne où les jeunes sont les plus grandes victimes surtout avec le slogan “Timoun 2000” porté par un ensemble de discours négatifs, elles rappellent ,toutefois que les 2000 n’offrent pas que ceux on dit seulement.
Mbappé, Vinicius, ils sont également de cette génération. Toujours selon elles, si aujourd’hui nous avons cette tendance ce n’est pas si difficile à comprendre. Que nous offre cette société ? Nous sommes livrés à nous-mêmes, les jeunes sans guide sont obligés de prendre la voie la plus facile.

En effet, les jeunes écrivaines appellent aux jeunes à se former, à lire, à se fixer des objectifs et de mettre des stratégies en place afin de les atteindre. Plus loin, elles disent à eux de se souvenir que la chance est 95% de travail acharné et 5% de hasard donc il faut être toujours prêt.

“ Vous êtes jeunes vous vous êtes sentis incompris au moins une fois de votre existence, vous avez l’impression que ces sujets tabous ne méritent pas d’être,vous allez sûrement vous retrouver”. Par ces mots, les influenceuses invitent les jeunes à se procurer de cet ouvrage enrichissant.

Ci-joint,«Déflorer nos maux» est actuellement en vente à Astérix au prix de 1000 gourdes et sera bientôt disponible sur Amazon.

Related Articles

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,369SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus