15 C
New York
jeudi, décembre 8, 2022

La hausse des prix des circuits suit la pénurie du carburant

En Haïti, la pénurie du carburant a soulevé la colère de la population, particulièrement les motocyclistes, qui n’ont pas pu vaquer à leurs activités habituelles. Après la pénurie du carburant, vient ensuite la hausse des prix des circuits, aggravant ainsi la situation dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince ainsi que dans certaines villes de province.

Dans un communiqué de presse publié le 15 octobre 2020, le Ministère des Affaires Sociales et du Travail a fixé les prix des transports en commun. Une décision prise par rapport aux prix de l’essence sur le marché à cette époque. Cependant, la fixation des prix ne veut pas dire pour autant que les pompes sont toujours remplies de carburant. De temps à autres, les pompes sont vides, les prix des trajets grimpent. Sous prétexte de respecter les principes sanitaires pour éviter la propagation de la Covid-19, les prix augmentent de plus en plus, sans aucune communication des autorités sur la modification des prix fixés en octobre dernier.

Aujourd’hui le problème de la pénurie du carburant est beaucoup plus complexe. L’essence n’arrive pas dans les pompes. A travers les rues dans tous les dix départements du pays, les chauffeurs de transport en commun achètent entre 500 jusqu’à 1 500 gourdes le gallon. Cependant, certains ont évoqué le problème de la sécurité qui est à la base de ce manque. En guise de preuve sous cet aspect, les chauffeurs de camions transportant des produits pétroliers rentrent en grève, en signe de protestation contre l’insécurité, particulièrement le kidnapping. Cette situation entraîne au cours de la semaine écoulée, des mouvements de protestations. Des motocyclistes crachent leur colère dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince et dans plusieurs villes de province, paralysant entre autres certaines activités commerciales et scolaires.

Photo : Odelyn Joseph

À cause cette pénurie, les prix des circuits augmentent 2 à 3 fois plus que les prix fixés en octobre dernier par le Ministère des Affaires Sociales et du Travail.

Le circuit Route de frères- Pétion-ville est passé de 20 gourdes à 50 gourdes, Carrefour de l’aéroport-Pétion-Ville est passé de 20 gourdes à 50 gourdes, Carrefour de l’aéroport-Gérald Bataille est passé de 15 gourdes à 25 gourdes; Canapé-vert-Centre-ville est passé de 15 gourdes à 25 gourdes; Pétion-ville-Centre- ville est passé de 25 gourdes à 50 gourdes; Carrefour-Centre-ville est passé de 25g à 50 gourdes; Cavaillon-Les Cayes est passé de 25 gourdes à 50 gourdes; Cavaillon-Saint-Louis est passé de 20 gourdes à 50 gourdes ; Saint-Louis- Les Cayes est passé de 50 gourdes à 100 gourdes.

Les prix de ces circuits sont révélés pour seulement ce vendredi 21 octobre 2021, alors que les courses des motocyclistes varient différemment de temps à autres.

Photo : Jeanty Junior Augustin

Au centre-ville de Cavaillon, un motocycliste exige jusqu’à 4 000 gourdes pour transporter un malade à l’hôpital « Lumière de Bonne Fin », 4ème section communale. Un circuit qui coûtait 150 gourdes auparavant.

Notons que dans certaines zones du département du Sud, les automobilistes paient jusqu’à 1 500 gourdes et plus le gallon.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,600SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus