15 C
New York
vendredi, décembre 9, 2022

Skason Baptiste, un homme de grande histoire

Originaire du Cap-Haïtien, Skason Baptiste s’est imposé par son influence, son engagement ainsi que par ses publications pertinentes sur les réseaux sociaux. Auteur de deux ouvrages, l’un des deux a été classé deuxième best-seller à la 24 édition de Livres en Folie. 

Né le 02 octobre 1989,  Skason Baptiste est journaliste. « Je voulais être mécanicien. J’étais motivé par mon attirance pour les motocyclettes. Mais après les études classiques, j’ai choisi le journalisme », a  mentionné l’ancien étudiant de l’Excel, une école de communication et de journalisme. « Avec ce métier, je pensais que je pourrais aider la société, les influencer positivement » a poursuivi l’homme qui prêche l’honnêteté.

Le Morinois est l’auteur de deux livres: « L’art de bien communiquer », le deuxième, une œuvre basée sur la communication en générale. L’ancien élève de l’école Marie Immaculée nous rappelle que le succès de ces deux livres, lui a permis d’envoyer des enfants démunis à l’école.

Un homme de grande histoire

Skason Baptiste n’a pas grandi dans le luxe. Les 25 premières années de sa vie peuvent être considérées comme un tableau de confusion, de dédales et d’énormes précarités. Son premier ouvrage intitulé « Ce que raconte une jeunesse », deuxième best-seller de la 24ème édition de Livres en folie, en 2018. Un ouvrage autobiographique. Selon lui, l’idée c’était de vouloir partager ses péripéties avec cette jeunesse livrée à elle-même. Sa mère est morte, quand il avait 13 ans laissant derrière elle 5 enfants, élevé par ses tantes et son père qui, avant, n’a pas voulu assumer ses responsabilités.

De 2010 à 2013, l’ancien élève du Collège Pratique du Nord était chauffeur de taxi, et a connu toutes sortes de difficultés. Skason Baptiste avait l’habitude de dormir dans les rues, parfois chez des amis sur le coup d’arnaque. Surprenant ! à l’époque, il étudiait le journalisme et publiait déjà des articles. « Les gens pensaient que j’étais déjà un grand journaliste, des gens m’offraient de l’argent. J’ai refusé alors que je n’avais rien », a raconté l’étudiant de l’université de Lille-France, en journalisme multimédia. 

« Pour surmonter tous ces problèmes, mon premier supporteur était Skason Baptiste ainsi que les gens qui m’ont humilié », a déclaré l’homme de 32 ans, père d’une fille et d’un petit garçon adoptif, sourd-muet. « Mes camarades et Valéry Numa ont contribué à construire la personne que je suis aujourd’hui. Aussi, Daly Valet m’a offert un emploi, ce qui m’avait permis de payer une chambre avec un ami. Je suis fier parce que j’étais et je suis toujours honnête », a martelé l’ancien élève du Lycée National Philippe Guerrier. 

D’AUTRES FACETTES

Skason, cet homme de courage et rempli d’humilité, ne considère pas tout cela comme une réussite. Il est vrai qu’il peut répondre à certains besoins de base aujourd’hui, mais le jeune ecrivain pense qu’il n’y a pas de changement réel, si les problèmes du pays ne sont pas résolus, si les gens sont toujours dans l’extrême pauvreté et vivent toujours dans la peur, surtout avec le kidnapping. Pour lui, c’est tout simplement une question d’effort.

Selon lui, des engagements massifs avec des citoyens honnêtes et compétents peuvent changer le pays.

« Je ne peux pas être sénateur ou autre, puisque je peux partager des réflexions, ce n’est pas suffisant » a fait savoir l’entrepreneur, voulant répondre à ses milliers followers qui lui demandent de se porter candidat. Souvent il anime gratuitement des conférences, une façon pour lui d’aider et d’influencer les jeunes.

L’homme barbu, modeste et humaniste, veut par cette démarche, contribuer amplement au developpement de la communauté, que par la religion. Il s’engage dans la politique parce que celle-ci, dit-il, peut aider à combattre la misère. 

Des conseils aux jeunes

« Partagez avec les gens, guidez les plus faibles. Et surtout, se respecter et n’hésitez pas à oser. La lecture est recommandée, entourez-vous de personnes positives », a suggéré l’influenceur à la jeunesse haïtienne. D’un autre côté, le journaliste conseille aux jeunes de ne pas se limiter et les invite à être insatiables pour les bonnes choses, prêts à souffrir pour garder leurs valeurs morales. 

Attristé face à la situation du pays, Skason, avec son devouement, compte sortir un troisième livre sur la motivation. Cet ouvrage sera publié avec la participation de Noodjeen Niou Ibraïme, une petite fille de 6 ans qui cache derrière une grande histoire partagée sur sa page Facebook. La sortie officielle du projet est prévue pour Août 2022. La sensibilisation doit commencer à la base, ce projet avec cette fillette en est le commencement.

S’il y a une chose qui peut déranger Skason Baptiste le plus, c’est le mensonge. Charmé par la vérité, étonnamment il ne considère que le travail et les conférences comme loisirs.

Related Articles

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,600SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus