15 C
New York
lundi, juillet 4, 2022

Le RNDDH présente ses sympathies aux familles des victimes

Suite au malheureux incident qui a eu lieu au Cap-Haïtien, zone Samarie, dans la nuit du 13 au 14 décembre 2021, où l’explosion d’un camion-citerne a fait plus de 60 morts, le Réseau National de Défense des Droits Humains à travers un rapport a présenté ses sympathies aux victimes et aux proches de ces derniers.

Selon les premières informations se rapportant à ce drame, vers minuit, le camion-citerne, arrivé au Pont Grand Bois non loin du rond-point de la Samarie, s’est renversé, a rappelé la structure des droits humains pour introduire son rapport de deux pages.  

Ayant remarqué que des membres de la population manifestaient la volonté d’aller prendre la gazoline du camion, le chauffeur les aurait invités à s’en éloigner en raison de son explosion probable. En dépit de cet avertissement, des habitants de la zone munis de marteau, ont percé des trous dans le réservoir du camion et ont commencé à emporter la gazoline. Il n’aura fallu que quelques minutes pour que la gazoline qui se déversait à flot dans le Canal Laforcet rejoigne des détritus qui brûlaient non loin de là. Ceci a provoqué une énorme explosion lit-on dans le rapport.

vidéo qui roule en boucle sur les réseaux sociaux montrant des habitants emportant du carburant suite à l’accident du camion-citerne.

Le RNDDH en a profité pour faire le point : les pertes humaines et matérielles sont énormes : en effet, le bilan provisoire fait déjà état de plus de soixante (60) personnes ayant perdu la vie et de plus de quarante (40) autres, gravement blessées.  Nombre de survivants-tes se trouvent aujourd’hui à l’Hôpital Universitaire Justinien du Cap‑Haïtien et à l’Hôpital Convention Baptiste d’Haïti. Une vingtaine de maisons ont aussi été incendiées, a indiqué le RNDDH.  

Par ailleurs, le RNDDH a aussi remarqué la présence de la direction de la protection civile, la diligence des responsables de la mairie et la manière dont les sapeurs-pompiers se sont dépêchés pour se rendre sur les lieux. Ils ont aussi décidé de creuser une force commune afin d’inhumer les personnes décédées.

Le RNDDH rappelle que le pays a déjà connu cette année plusieurs drames à cause de la mauvaise gestion des produits pétroliers par les autorités étatiques et à cause de leur mauvaise manipulation par des citoyens-nes.

En ce sens, le RNDDH estime que des mesures doivent être rapidement adoptées en vue d’éduquer ces derniers sur les comportements à adopter face à ces produits hautement inflammables.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus