15 C
New York
mercredi, juin 29, 2022

Rutshelle versus Bedjine: que faut-il donner à césar ce qui est à césar pour cette année?



Même un sourd muet mentirait s’il dit n’avoir pas senti le vent des mélodies de Bedjine, dont la voix est teintée d’or cerise. L’autre moitié d’un duo sulfureux avec l’emblématique K-dilak, le messager, elle s’est confirmée avec la sortie, en 2019, d’un son titré “Fo pwomès”, dans lequel les deux tourtéreaux font étalage de leurs déboires sentimentaux. Rutshelle Guillaume, une autre figure emblématique qu’on ne peut nier dans le secteur musical haïtien. Elle a gagné le coeur des mélomanes avec ses créations surtout avec son dernier album de QQA.

Plus d’un ignore que Bedjine, à ses débuts, a collaboré avec des artistes comme Matyas Dandò et Fantom, talent hors pair du collectif rap Barika Crew. L’année 2021 a été, pour la Port-au-Princienne de 23 ans, plus que prolifique. Des hits comme “Pouki n’ te marye”, “Kita nago”, et “Koupab” ont chatouillé les oreilles de plus d’un. Devenu, en un éclair, le chouchou incontestable des mélomanes de la HMI, elle est déjà catapultée au rang de diva.

Depuis quelques semaines, un débat divise l’opinion publique en deux grands spectres : ceux qui soutiennent qu’elle a dominé le game en 2021, et ceux qui, pour prendre le contre-pied, disent que cet honneur revient à la chanteuse Rutshelle Guillaume. Et la toile est ainsi enflammée.

Rutshelle, pour sa part, n’a pas dormi durant l’année 2021. La sortie de son opus QQA ( Quoiqu’il Advienne) durant l’été, a explosé la HMI. Un album tant attendu par les adhérants de la Rebelle. Et cette fidélité de sa fanbase a porté fruit. Seulement deux mois après sa sortie, l’album a collecté environ six millions de lectures sur les plateformes de streamings telles qu’Apple Music, Soundcloud, Spotify, et Audiomack.

Elle a été récompensée par la Digicel aussi pour avoir obtenu plus de streaming sur la plateforme D’music pour le mois d’août dernier.

Sur les quinze morceaux, on peut identifier les voix de Wendy, Salatiel, et même le grand Singuila. Pour clôturer le tout, le dimanche 19 décembre, la cantatrice a été sacrée «meilleur artiste de la diaspora», à la quatrième édition des African Talent Awards, à Abidjan, Côte d’Ivoire. Une reconnaissance qui a mis en liesse la HMI, plus particulièrement les mordus de la rebellion. Et de là nait le besoin de définir une gagnante nationale entre elle et Bedjine, faute d’institutions présidant des awards shows impartials chez nous.

Notre Bélo national, dans son morceau titré Lakou Trankil, avait scandé : «Poukisa w vle match, si n’ nan menm lakou ?» Une philosophie partagée par la moitié féminine du duo Kadjine. Au micro du vloggeur Elooby, donnant son avis sur ce “versus” entre elle et Rutshelle, elle a précisé : «On ne peut enlever aux fans leur plein droit de comparer des artistes qu’ils suivent. En revanche, je dois rappeler que Rutshelle et Bedjine œuvrent pour la communauté haïtienne”. La star haïtienne ajoute que” chacun est sur sa route, roulant à sa vitesse, mais au final, nous faisons le même travail, prenons les mêmes risques pour satisfaire le même public [….]”

«Moi, comment pourrais-je ne pas aimer Rutshelle, une star faisant un travail positif. Je conmais mes efforts, mes sacrifices qui me valent d’être là où je suis. Et elle a fait ses efforts, elle aussi. Donc, je respecte…», conclut-elle.

Marc Andy Chéridord

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,369SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus