15 C
New York
vendredi, décembre 9, 2022

Gaz lacrymogène : une arme prétendue inoffensive mais agent de maladies



Une odeur de poivre se répand dans l’air, à travers d’épais nuages de fumée qui s’élèvent, la foule qui s’anime lors d’une manifestation se disperse en quelques secondes. Des policiers ont fait usage de gaz lacrymogène. Les effets de cette substance sont très coûteux alorsque plus d’un en ignore.

Yeux larmoyants, plaques rouges, nausées, spasmes, les effets du gaz ne tardent pas à se faire ressentir comme par exemple: l’irritation des yeux qui conduit à la brûlure de la cornée, l’inhalation du gaz par les voies respiratoires qui provoque des violentes de toux, la sensation de la brûlure au contact de la peau, douleurs thoraciques, dermatite, allergie et tant d’autres effets qui peuvent contraindre les personnes sur place à se déplacer et aussi causer le décès des personnes exposées à une très forte dose. 

Depuis quelques années, de nombreux incidents désastreux se sont produits avec l’utilisation des gaz lacrymogènes car exposé à l’augmentation de la toxicité de ces grenades lancées par les forces de l’ordre en Haïti nuit gravement à la santé des personnes atteintes. Sans aucun doute, cela entraîne la nécrose de certains tissus, des œdèmes pulmonaires, l’asthme et même des hémorragies. 
 
Valérie Jasmin, ancienne étudiante à la Faculté d’Ethnologie est asthmatique. Elle raconte : 
“J’avais l’habitude de me rendre sur les lieux des manifestations, je faisais partie toujours des troupes qui commencent le vacarme et aussi la cible du gaz lacrymogène lancé par les agents UDMO ou CIMO. Un jour,  je me suis évanouie car je n’arrivais pas à respirer correctement. Une fois à l’hôpital, j’ai été diagnostiquée asthmatique” 

Déjà, la projection de ce produit peut se faire soit à distance soit directement sur les sujets. 

“J’ai failli me perdre les yeux”, se plaint Anne Christelle Charles, élève au lycée de jeunes filles à Port-au-Prince.

“Il y avait une manifestation qui passait juste à côté de mon école alorsque et ça n’empêche pas à la police de larguer une bonbonne de gaz lacrymogène dans ma salle. Cela me prenait du temps pour savoir ce que sait. De la fumée éparpillée dans la salle et je ne pouvais pas ouvrir mes yeux” a-t-elle ajouté.

Un policier au milieu des gaz lacrymogènes lors d’une manifestation contre le président haïtien Jovenel Moise à Port-au-Prince, le 10 février 2021 (image d’illustration). AP – Dieu Nalio Chery



En réalité, le gaz lacrymogène, c’est un composé chimique sous forme de gel ou liquide dont sa composition provoque une irritation ou un écoulement lacrymal.

Il existe plusieurs types de ce gaz : oculaires 2-Chlorobenzylidène malonitrile appelé aussi « CS », des initiales de Corson et Stoughton ; 
Chloroacétophénone (CN ) ; Dibenzoxazépine (CR) et l’irritant respiratoire “piment OC” mais en France et en Haïti, le plus utilisé lors des manifs c’est la bombe lacrymogène Gaz-CS 80-500 ml-armurerie lavaux, nous a confiés un policier issu de l’Unité  Départementale du Maintien D’Ordre ( UDMO). 

Cependant, avant de découvrir que le cyanure soit reconnu comme source principale de nocivité dans le gaz CS, ce dernier a été considéré comme une arme inoffensive pour la santé. Car d’après les toxicologues Alexander Samuel et André Picot de l’Association Toxicologie Chimie (ATC),  à chaque l’inhalation,  la molécule de gaz lacrymogène CS se métabolise dans le corps humain en deux molécules de cyanure. Il bloque par la suite une partie de la chaîne respiratoire tout en créant un stress oxydatif. Même à petites doses, il affecte les yeux (risque de cataracte, brûlure de la cornée,  gonflement des paupières) le fonctionnement du cerveau, du foie et des reins. 

En effet, Anne Christelle Charles confirme après avoir vu un ophtalmologue .

“Toute de suite, on m’a emmenée à l’hôpital, l’ophtalmologue a versé un liquide dans mes yeux et m’a donnée, par la suite, rendez-vous pour huit jours. Je m’y retournait sur 15 jours. Le docteur a révélé que j’ai 60% de chance d’atteindre de la “cataracte”. En suite il m’a prescrite des médicaments. Dès lors je continue de répondre aux rendez-vous”

À noter que la cataracte est une maladie de l’œil liée à l’opacification du cristallin, normalement transparent.

Connaissant le risque d’être exposé à ce gaz, les ophtalmologues recommandent de rincer immédiatement les yeux une fois en contact et aussi d’éviter de porter des lentilles de vue car le gaz pouvant se coincer sous les lentilles et entraîne la détérioration de la vue. 

Il est conseillé de bien se laver préventivement le visage et les vêtements avec du savon, ce qui empêche les gaz de se fixer. Bien que le Maalox est censé neutraliser les gaz,la meilleure des protections est le masque à gaz. Cependant, le masque à gaz est considéré comme une arme dans beaucoup de pays et son utilisation est interdite sans autorisation. 

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,600SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus