15 C
New York
lundi, juin 27, 2022

Plus d’un mois de grève, l’Hôpital général est en mode pays lock

Plus d’un mois de grève, l’Hôpital général est en mode pays lock



Incroyable pour un pays en marche ! Déjà un mois et des jours, le plus grand centre hospitalier du pays ne fonctionne plus. Le syndicat du personnel est en grève, les différentes revendications sont bien connues depuis des lustres. Pourtant, le gouvernement en place avec son ministre de santé de 83 ans ne manifeste que par son laxisme.

En plein 21e siècle, au vu de tout le monde l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH) se transforme en abattoir humain, dans la capitale du pays. Les malades sont obligés de vider les lieux, pas de place pour de nouveaux patients puisqu’ils ne trouveront pas de soins, ceux qui n’ont pas de grands moyens pour aller dans des privés se voient trépasser lentement. Eh oui ! Le pays a un gouvernement dirigé par un docteur. Pis, il y a un ministre de la santé publique et de la population.

L’HUEH en plein grève


“L’État nous doit 20 mois de carte de début « ti kat ». Aussi, le court de la vie s’élève au jour le jour ; nous exigeons une augmentation salariale. Ajouté à tout cela, de meilleures conditions de travail et nous avons besoin de matériels pour le fonctionnement de l’hôpital ” nous a fait savoir Fremont Evelyne, présidente du syndicat lors d’un entretien mercredi.

À ce fait, les grévistes ont déjà eu 3 à 4 réunions avec le chef du MSPP, Jean Alex Larsen. Et, les autorités concernées affirment qu’elles sont pas prêtes à répondre à toutes les demandes. “ On est conscient qu’elles ne peuvent pas donner ce qu’elles n’ont pas, mais elles pourraient commencer avec la carte de début et les matériels disposés à travailler, on pourra lever la grève ”, a expliqué la présidente.

Le grévistes ont exposé des lits devant l’HUEH pour faire passer leurs revendications après plus d’un mois de grève , photo de Passion Info Plus



Le STS (Syndicat des travailleurs de la santé) reconnaît que les autorités sont de bonnes fois parce qu’elles ont hérité du problème. Cependant, le STS ne compte pas s’arrêter tout autant les responsables n’en donnent pas ce qu’elles l’ont promis en ce qui à trait à leurs demandes.

“ Vraiment on souhaite que ce sera la dernière grève. Les autorités faisaient la sourde oreille et voilà où l’on est. On souhaite qu’elles prendront de notes, on doit résoudre le problème ensemble. Les patients souffrent et cela ne peut pas perdurer. ” a déclaré Fremont Evelyne.


Notons qu’ils sont environ 1 200 à 1 300 employés concernés par cet arrêt de travail, médecins non inclus. Les protestataires comptent maintenir le mouvement de grève jusqu’à la satisfaction de leurs besoins par le gouvernement et le ministère de la santé publique.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,368SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus