15 C
New York
mardi, juin 28, 2022

«Alo Bondye», le morceau d’un jeune rappeur osant une conversation avec le King

«Alo Bondye», le morceau d’un jeune rappeur osant une conversation avec le King

Le jeune rappeur Mdo occupe les réseaux sociaux et également plusieurs artères qu’on a pu visiter. À ce fait, il y a environ 11 jours, ce jeune a dévoilé sur son compte YouTube (333 GN) un tube intitulé « Alo Bondye ». Ayant une conversation avec le Roi de l’univers, il ne s’est pas tourné la langue pour cracher les morceaux.

De son nom complet, Mdo Merts Saintil, il est rappeur et trappeur. Orchestré de talent, Mdo se trouve presque sur toutes les lèvres dans un moment où le Rap essaie de se lever de ses cendres (Baky, Wendy, Krispèk…).

Le créateur a bien décroché l’appel de Mdo puis sans tarder le prodige de Jalousie, localité de la commune de Pétion-ville, lâche ses mots surprenants reconnaissant qu’on utilise mal le nom du Père tout en lui demandant pardon s’il lui aurait offensé.

“ Bondye papa si m ofanse w padone m pou sa. Ou se limyè retire m nan fè nwa. Yo di w voye Jezi pou mouri pou peche gen peche pi rèd. Detui Sodome ak Gomorrhe pou voksal gen voksal pi rèd. Yo di w kreye lòm ak imaj ou poutan Ayisyen pi lèd. Pou eta m wè peyi m ye la yo fè m konnen lanfè pi rèd. Mw santi m vle fou fou. Pawòl yo ekri sou ou yo flou flou ”, un extrait des mots adressés à Dieu lors de cet entretien téléphonique par le rappeur qui fêtera le 18 juillet prochain ses 24 ans.

Sous un Beat bien approprié, l’artiste qui a fait sa rencontre avec la musique en 2015 laisse couler ses confusions, interrogations…. aux oreilles du Grand Maître : “ Ou konnen dyab la puisan ke nou. Malgre sa ou ban n lib abit ouh ouh. Yo di Sent Espri gwòs Marie, kijan ? Èske se pa bagay te yo fè ? Joseph okipe Jezi ki pat pou li li kanpe an Janwobè. Bib la pa di si Jezi te gen fanm, lè bwa l rèd sa l te konn fè ? Pale m de Marie Madeleine koz istwa yon ti jan dyòl bòkyè….

Mw wè blan k sanble avè w Jewova. Endyen tankou Krishna. Figi Chinwa sanble ak Bouddha. Ayisyen sanble ak Bakaaa. Ou di w vle n sove e poutan w plen bouda n ak kòmandman. Si se satan ki pwoblèm lan kase kou aa epi dan ”

Le trappeur qui apprend de tous les artistes en prenant leurs travaux comme exemple a profité de ce tube spécial pour lancer une lyrique qui n’est pas identique de celles des autres : « E si aprè lanmò gen yon vi pouki m mouri nan yon vi pou m al viv nan lanmò ? Lè sa èske m ap an vi oubyen an mò ? Esi fò m viv pou m mouri pou m mouri fò m viv. Sa vle di lavi se lanmò e lanmò se lavi. ‘Mw menm m anvi viv amò’. Èske pou ou te gen yon kòmansman ? Kisa ki kreye w an pasan ? Si bonte w enfini tout bon pouki w pat padone satan ? Yo di se ou ki kreye richès lan, pouki kretyen ap mouri pòv lan ? »

D’où vient cette inspiration hors de l’ordinaire ?

La rédaction de Passion Info Plus a interrogé Mdo, leader du groupement d’artistes “génération 333”, sur la provenance de l’idée de l’écriture de ce texte. “ Jérémie 33 v 3 dit : invoque-moi, et je te répondrai ; je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées. Pourtant, les Haïtiens l’appellent toujours sans ayant sa réponse. Pour moi, tout cela n’est pas clair. À ce fait, j’ai pris l’initiative de l’appeler directement pour parler de ces mensonges qu’on utilise en son nom afin de nous rendre esclaves mentalement et cela est la cause de nos faiblesses. On est limité en tout genre ”, nous explique le jeune qui rappe pour tous les âges. “Je veux contribuer dans la perspective d’apporter de la lumière pour tous les Haïtiens. Disons ce qui veut vraiment, les autres, je m’en fous d’eux. ” A-t-il renchéri.

Cette composition a eu un feedback impressionnant (rèd rèd), les preuves sont vérifiables. Mdo n’a pas de problème avec la bible, mais il préfère croire en ce qui est réel en évitant l’imaginaire, selon ses propos.

Mdo Merts Saintil

“ Je n’ai pas de religion. Jusqu’à maintenant, je cherche à trouver s’il y a un dieu qui existe pour du vrai. J’attends qu’il me le prouve réellement pour pouvoir lui servir”, nous a confié l’artiste.

Mdo Merts Saintil a par ailleurs fait d’autres remarques comme suit : les Haïtiens s’accrochent à la prière depuis la longue date et il y a miettes changements dans le pays. Et les grands pays ne respectent pas la bible, on a comme exemple LGBT, mais ils sont riches et puissants. Nous, les Haïtiens, on ne peut même pas manger pendant qu’on prie au jour le jour.

“La solution est de mettre de côté les imaginations puis de s’unir (mete tèt ansanm) pour développer Haïti. Notre pays qui est devenu une honte pour les autres qui sont indépendants. La religion nous divise. À ce fait, si je suis membre d’une église et quelqu’un d’autre ne l’est pas, on ne peut pas être amis. C’est l’une des raisons qui nous empêche de travailler ensemble même sur ce qui sera meilleur pour nous tous ”, pense le jeune de Jalousie, ghetto de Pétion-ville.

Qui dirait l’homme n’est pas totalement le produit de son milieu ? L’espoir peut jaillir en commençant par croire que d’où l’on vient ne peut pas déterminer notre point d’arrivée.

Related Articles

2 Commentaires

  1. C tankou c mw ki t ekri teks la pou Mdo.

    Premye fwa mw tande mizik la ak teks la, mw di anfen gen yon moun ki reflechi menmjan avem. Toutan map poste menm tip refleksyon Sa yo sou “Statut whatsapp” mw. Youn nan refleksyon yo pa diferan de pam yo.

    Mw renmen teks la anpil. Si tout ayisyen reflechi nan nivo sa, yo tap gen yon lot konpreyansyon de labib.
    Bon travay.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,368SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus