15 C
New York
mercredi, juin 29, 2022

La FJKL exige la démission du CG Ernest Muscadin et le dédommagement de la famille de “Zo pwason”

La FJKL exige la démission du CG Ernest Muscadin et le dédommagement de la famille de “Zo pwason”

Dans une lettre adressée à Me Bertho Dorcé, ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, la Fondasyon Je Klere (FJKL) demande des poursuites légales contre le commissaire du gouvernement Jean Ernest Muscadin et de réparation pécuniaire pour les parents du nommé “Zo pwason”.

L’organisme de droits humains est choqué de prendre connaissance d’une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux. Celle-ci relate une scène d’exécution extrajudiciaire perpétrée par le Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Miragoane, Me Jean Ernest Muscadin au préjudice du nommé Elvain SAINT JACQUES alias «Zo pwason».

La fondation FJKL souligne que « le commissaire Muscadin, sans aucune forme de procès, reproche sa victime d’être un membre du gang de Village de Dieu et lui a intimé l’ordre de dire son dernier mot à ses parents avant de l’exécuter froidement ».

L’institution rappelle au ministre que le Me Muscadin n’est pas à son coup d’essai. « Le 23 mars 2022, dans une affaire impliquant un fermier de l’État et le Directeur Départemental de la DGI à Miragoane, M. Bienvenu PIERRE RICHARD, le nommé Cambronne Soiman, Clerc de l’officier de l’état civil de la petite rivière des Nippes, a reçu une cartouche en plein Thorax (du côté droit) de la part du commissaire Jean Ernest Muscadin […]». « Il est universellement admis que le droit de la vie est le premier et le plus fondamental des droits des individus sans lequel il est impossible de jouir d’autres droits », rappelle La Fondasyon au ministre Berto Dorcé.

Selon la FJKL, citant l’article 64 de la loi portant de la Magistrature, traitant de la responsabilité pénale des Magistrats, il est dit :« Lorsqu’un juge ou un officier du Ministère Public est prévenu d’avoir commis un crime ou un délit dans ou hors l’exercice de ses fonctions, l’action publique est engagée conformément aux dispositions du Code d’Instruction Criminelle, sans préjudice d’une procédure disciplinaire ».

Dans un contexte marqué par les assassinats, les meurtres, les kidnapping, les cas de viols, on ne peut, sous prétexte de combattre le grand banditisme, transformer les Parquets en repères d’assassins, a fait savoir la FJKL.

La Fondasyon Je Klere (FJKL) dirigée par Samuel Madistin et Marie Yolène Gilles, n’a pas donné d’informations sur le nommé “Zo Pwason” s’il s’agit d’un citoyen paisible ou d’un présumé bandit.

Toutefois, elle sollicite au ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Me Berto Dorcé, qu’il lui plaise, de prendre les mesures suivantes : « 1- Prendre les dispositions urgentes pour que le commissaire Jean Ernest Muscadin soit démis de ses fonctions ; 2- Transférer le dossier aux autorités concernées pour que les poursuites judiciaires soient engagées ; 3- Octroyer une indemnisation aux parents de la victime ».

Jackson Junior RINVIL

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,368SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus