15 C
New York
dimanche, août 14, 2022

Kerry Norbrun, un mousquetaire pour l’évolution de la médecine à l’ère du numérique

Kerry Norbrun, un mousquetaire pour l’évolution de la médecine à l’ère du numérique

Ces 10 dernières années, la journée d’une grande partie de la société haïtienne s’engouffre dans les polémiques (commérages) sur les réseaux sociaux. À ce fait, de nombreux observateurs pensent que le pays n’était pas préparé au flux des NTIC « Nouvelles technologies de l’information et de la communication », pourtant des jeunes formés (e) font de bonnes utilisations d’eux. Partons à la conquête du spécialiste Kerry Norbrun qu’utilise la technologie pour former les gens sur la médecine préventive.

Kerry Norbrun, 26 ans, est natif de la capitale haïtienne. Grandi sans l’amour de son père parti pendant ses 3 ans, l’homme ambitieux a poursuivi ses études classiques avec sa passion en tête qu’est la médecine. À bon rêveur point de barrière, en 2014, il a fait son entrée à la Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé de l’Université Notre Dame Haïti.

Le docteur des réseaux sociaux

Le sentiment de Kerry Norbrun pour la médecine s’active depuis ses 9 ans suite à la maladie cardiaque de son oncle. Et, cela est devenu le principal objectif à atteindre en voyant les Haïtiens perdent leurs proches pour la majorité victime de maladie chronique, nous dit l’homme qui a vu le jour à Bois Patate, Port-au-Prince.

“ Fort de tout cela, je me suis posé la question : « Il y a un gros problème de santé dans le pays, pourquoi, ce sont toujours les mêmes ? ». Et après avoir bouclé mes études secondaires, j’ai préparé mon concours d’entrée à la faculté de médecine de l’université Notre Dame d’Haïti et j’ai réussi. Gagner un combat ce n’est pas gagner la guerre, j’ai beaucoup à prouver… Donc j’ai choisi les réseaux sociaux comme outils de bataille afin de prôner la médecine préventive en Haïti ”, nous raconte l’ancien élève de l’institution Le Normalien.

Si avant il avait l’habitude de publier des textes sur son compte Facebook Kerry Norbrun, après qu’il a été conseillé par son frère, il a plutôt décidé de créer une page le 28 janvier 2018. Le travail suit son cours, aujourd’hui, le nombre d’abonnés est à 267 k.

Jusqu’ici, Kerry Norbrun se dit satisfait de son engagement. La page qui porte le nom « Care-Ry » est l’idée de contribuer à l’avancement de la médecine haïtienne.

“ J’ai déjà posé ma pierre dans la construction de notre système sanitaire. Le fait de prôner la médecine préventive en écrivant des textes lus par des millions d’Haïtiens, c’est de faire savoir à l’Haïtien que sa santé est fragile, de connaître le fonctionnement de son corps, comment prévenir les complications, afin de savoir quand tout va mal et quoi faire en cas d’urgence, car la santé est précieuse”, a déclaré l’homme qui a l’esprit scientifique.

“ C’est une fierté pour moi de voir comment aujourd’hui les Haïtiens savent qu’à travers les réseaux sociaux, ils peuvent appliquer les règles de la médecine préventive, de savoir que la santé est un cadeau et qu’on a la responsabilité de la protéger. L’homme est fragile, on peut être asymptomatique et cela ne signifie pas qu’on est en bonne santé, mais ce qui me tient à cœur, c’est de voir l’amour des gens pour la page, on dirait que c’était quelque chose qu’on attendait, j’aimerais laisser mon empreinte pour le bien-être de notre système sanitaire ”, se félicite l’ancien élève du collège Canado Haïtien.

Kerry Norbrun pense qu’il a inspiré beaucoup de jeunes à travers le pays à utiliser leur savoir afin de divulguer les messages permettant l’avancement de la société. L’une des particularités de l’engagement de Kerry, c’est qu’il a fait le choix de rédiger les textes en créole afin de permettre aux gens d’avoir accès à la télémédecine et de mieux exprimer leur souci.

Kerry entre l’internat, les études et les publications régulières sur les réseaux

Le spécialiste Kerry Norbrun se donne beaucoup de responsabilités. “ J’arrive à publier régulièrement mes articles après avoir étudié et avant de dormir vers les minuits, je fais toujours l’effort de respecter un agenda. Parfois, j’écris quelques articles et je les ai publiés au cours de la journée ”, nous explique l’homme ayant le basket, la lecture et la musique comme loisirs.

Kerry Norbrun aime traiter les sujets d’actualités, dans la majorité des cas, il publie sur les sujets obstetrique-gynécologie et pédiatrie, parce qu’en Haïti, il y a beaucoup plus de mythes sur les pathologies ayant rapport avec ces spécialités. “ J’aime surtout aider les gens a comprendre tout ce qu’il considère comme en étant mystère à ce qui a trait à la santé ”, nous confie le médecin qui est actuellement en internat à l’hôpital Sainte Thérèse d’Hinche.

Spécialité obstétrique-gynécologie

La spécialité de choix de Kerry Norbrun est l’obstétrique-gynécologie. Il a bien des raisons de choisir cette branche de la médecine.

Le professionnel de santé a toujours aimé les pathologies ayant rapport avec l’obstetrique-gynécologie, et au niveau de cette discipline il y a beaucoup de défis, comme l’échec de la planification familiale dans le pays, les conséquences graves de l’avortement et l’infertilité qui règne dans les foyers, sans oublier le fléau des syndromes des ovaires micropolykystiques. “ J’aimerais soulever ces défis et tant d’autres en mettant mes connaissances à la disposition du pays ”, nous a fait savoir Kerry.

Flash-back sur des moments phares de Jerry

Avec son initiative, le jeune médecin a eu des moments hors du commun. De là, Kerry nous confie qu’il ne peut pas oublier lorsqu’il était en 4e année de médecine un moniteur de stage disait à lui et à ses camarades : « Aujourd’hui, il faut bien renseigner les Haïtiens sur leurs pathologies, car à travers les réseaux sociaux, ils peuvent trouver les informations et vous demandent des explications ». L’ancien élève de l’école la Jachère nous affirme qu’il a ressenti déjà le fruit de ses travaux à travers cette déclaration.

Ça arrive dans les rues, il y a des gens qui lui disent clairement, c’est grâce à sa page qu’ils sont encore en vie. Ces derniers appliquent ses conseils, il y a même des écoliers qui font des débats entre eux sur ses articles, ajoute-t-il. “ Je me rappelle, il y avait une dame qui présentait des problèmes d’infertilité, en suivant mes conseils, elle arrive à enfanter, elle me remercie et me dit que son fils s’appelera ‘Kerry’ ”, les mots de l’homme responsable.

À mentionner qu’ en décembre 2021, il a été récompensé parmi les 10 jeunes ayant marqué l’année par « JCI TOYP », comme lauréat de la catégorie ” innovation médicale ” grâce à ses travaux de télémédecine dont il est l’un des premiers initiateurs à travers les réseaux sociaux en Haïti.

Comment finir cet article dans préciser que Kerry Norbrun est le premier fils d’une fratrie de 4 enfants. Depuis 1998 après la mort de son père, M. Vital Norbrun, c’est sa mère, Mme Marie Weslande Souffrant, qui a pris le flambeau pour élever avec toutes les valeurs possibles Kerry, son demi-frère Vital Junior, son petit frère Gregory et sa petite sœur Say Saraï.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,432SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus