15 C
New York
dimanche, août 14, 2022

Le DG de l’AGD, Julcène Édouard en quête de la régulation de l’importation des produits sur le territoire

Le DG de l’AGD, Julcène Édouard en quête de la régulation de l’importation des produits sur le territoire

L‘administration générale des douanes a organisé trois journées de formation le 6,11 et 12 juillet 2022, en quête de remplir les vraies missions de la douane basées sur le contrôle et la vérification de la rentrée des produits en Haïti selon les lois sur la douane.

L’administration générale des douanes a réuni en atelier, le mardi 6, lundi 11 et 12 juillet, les importateurs, les commissionnaires en douanes, les directeurs centraux et régionaux, les responsables des bureaux de douane et les représentants des transporteurs et les agences maritimes, aériennes et terrestres. Cette formation est basée sur la protection, la fiscalité et l’économie, trois grands axes qui déterminent les vraies missions de la douane.

Et ce, “à travers le contrôle qu’on arrivera à remplir ces trois missions” , a scandé le directeur général, Julcène Édouard, poursuivant que le contrôle, c’est la vérification des conteneurs pour savoir de quoi s’agissent les produits importés. Ce qui permettra de savoir s’il s’agit des produits prohibés par la loi pour empêcher leur rentrée sur le territoire, en plus, de revérifier les déclarations afin d’éviter, en retour, ” la concurrence déloyale sur le marché”. Mais, pour y parvenir, le responsable de la douane, les opérateurs économiques et les usagers doivent jouer leurs partitions, affirme le responsable de la douane.

M. Édouard opte pour le blocage de tous matériels interdits par la loi afin d’avoir un environnement stable pour permettre aux acteurs économiques de fonctionner en toute quiétude. Et, des sanctions seront prises contre quiconque enfreint les lois relatives au fonctionnement de l’institution. La loi sur la douane prévoit aussi des amendes à toute personne falsifiant des fausses déclarations sur les produits.

Et, en ce qui concerne la rentrée des produits, le directeur général explique que les agents douaniers doivent avoir en main le manifeste des marchandises bien avant leur arrivée sur le territoire. “Nous exigeons à ce que le manifeste soit venu de la maison mère ; c’est-à-dire, le dernier port qu’a quitté le bateau avant de se rendre dans le pays”. A-t-il précisé.

L’administration prévoit d’organiser d’autres rencontres avec les acteurs dans le secteur , toujours, dans le cadre d’un Dialogue constructif public privé dans une perspective de la régulation de l’importation des produits sur le territoire.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,432SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus