15 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

À la une : les Etats-Unis accepteront l’envoi d’une force étrangère en Haïti

L’info vient de tomber. Les États-Unis ont rédigé une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies qui encouragera le « déploiement immédiat d’une force multinationale d’action rapide » en Haïti pour faire face à la crise qui perdure tant, confirme ce vendredi soir les confrères de Miami Herald qui ont pu consulter une copie de ladite résolution.

Le projet de résolution, confirmé par plusieurs responsables américains et des États-Unis, intervient en réponse à un appel de l’ONU où le secrétaire général António Guterres a demandé la semaine dernière la mise en place d’une force de réaction rapide pour aider la Police Nationale d’Haïti (PNH).

C’est la première indication publique jusqu’à présent que l’administration Biden est prête à participer à une force militaire en Haïti bien que la résolution ne précise pas quel rôle les différentes nations joueraient, disent les confrères du quotidien américain Miami Herald.

Cependant, une source américaine familière avec la rédaction de la résolution a déclaré, selon Miami Herald, que la force multilatérale ne serait pas sous la supervision de l’ONU ou assemblée en vertu du chapitre VII de l’ONU. Charte, qui approuve l’utilisation de la force pour le maintien de la paix.

Les confrères de Miami Herald ne sont pas encore en mesure de dire qui dirigerait la force d’action rapide, mais les États-Unis, le Canada et la France, trois pays ayant une longue histoire d’implication en Haïti, sont sous le feu des projecteurs.

Beaucoup de suspense ! Toutefois, l’information est la suivante : si le projet de résolution reste inchangé et que le Conseil de sécurité l’adopte, l’ONU encouragerait « le déploiement immédiat d’une force multinationale d’action rapide pour soutenir la PNH comme recommandé dans la lettre du Secrétaire général », selon le projet.

Par ailleurs, le doute plane sur les votes de la Chine et la Russie, deux membres permanents du Conseil de sécurité.

Selon Miami Herald, les États-Unis recherchent également un mécanisme de l’ONU qui imposera des sanctions internationales contre les chefs de gangs d’Haïti. Les confrères profitent pour confirmer que ce samedi les vols en provenance du Canada et des États-Unis devraient atterrir à l’aéroport international Toussaint Louverture, Port-au-Prince, avec une aide de sécurité essentielle, y compris des véhicules armés commandés par la PNH.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus