15 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

Mondial Qatar 2022 : une Argentine non convaincante à l’ouverture arrête les Bleus en finale

La Coupe du monde Qatar 2022 a bien épaté les fans du ballon rond avec ses séries de surprises. L’équipe d’Argentine de football a fait faux pas lors de son match d’ouverture dans la compétition dans la matinée du mardi 22 novembre en s’inclinant 1 – 2 face à la fameuse équipe d’Arabie Saoudite. Ce qui avait créé beaucoup de polémiques pourquoi pas implanter le doute chez les supporters.Toutefois, la roue a été réajustée, les Argentins sont arrivés en finale et ont décroché un troisième trophée.

Connaissant ses erreurs, Lionel Scaloni, 44 ans, le plus jeune sélectionneur de ce mondial, a rectifié le tir pour sa deuxième sortie en s’imposant 2-0 face au Mexique qui avait une équipe rude mais trop vieille pour inquiéter les Argentins. De là étant la confiance s’offre et le caractère prend place.

Ayant (3) trois points, les poulains de Lionel Scaloni devaient se passer de la Pologne pour leur troisième sortie en phases de poule afin d’atteindre les huitièmes de finale. En effet, l’adversaire n’était pas de taille. L’Albiceleste a largement dominé cette rencontre qu’elle a remportée 2 – 0. Piètre duel de Robert Lewandowski face à Lionel Messi.

En huitièmes de finale de la compétition, les coéquipiers de Lionel Messi ont hérité l’Australie qui sur le papier n’était pas considérée comme un adversaire de qui on peut s’inquiéter. Les Argentins ont gagné cette rencontre sur le score de deux à un (2 – 1) et sont sauvés de justesse dans les dernières minutes puisque The Soccerrous, très agressifs, voulaient revenir dans le match pour renverser la situation.

L’aventure continue pour Scaloni, calme sur le banc. En quarts de finale, les Argentins ont rencontré sur leur chemin les Pays-Bas menés par Luis Van Gaal qui voulait les impressionner en annonçant la couleur. Cette rencontre a été tumultueuse. L’Albiceleste menait 2 – 0 avant l’attaquant hollandais Wout Weghorst égalisait à la 83e minute de jeu puis doublait la mise en temps additionnels (90 + 11’). Une douloureuse passe inoubliable pour les supporters des bleus et blancs.

Fin du temps de prolongation, les deux équipes devaient faire la différence l’une de l’autre dans la séance fatidique de tirs au but. Premier tireur de l’Albiceleste, le capitaine Lionel Messi a fini son ballon en plein filet alors que Van Dijk a raté côté hollandais. Avec un gardien au top, Emiliano Martinez, l’équipe d’Argentine a remporté cette phase sanglante 4 – 3.

Les Argentins et les demi-finales

Maintenant place aux demi-finales où Lionel Scaloni, coach minimisé au départ, avait l’obligation de classer la Croatie, éliminatrice du Brésil, pour filer en finale de la 22e édition de la Coupe du monde. Les spéculations venaient de partout avant ce match décisif. Hier, mardi, les coéquipiers de Luka Modrić ont débuté une rencontre affolée face à une Argentine réservée aux 20 premières minutes.

Entrée dans la rencontre, l’équipe d’Argentine commence à inquiéter les Croates qui ne s’attendaient pas apparemment à des contre-attaques des coéquipiers du capitaine Messi omniprésent sur le terrain. Vers la trentième minute, les Argentins profitent d’un placement défensif hasardeux de Dejan Lovren pour envoyer Julian Alvarez vers le but adverse. L’attaquant manque son duel contre le portier Dominik Livakovic, mais se fait percuter par ce dernier. L’arbitre italien Daniele Orsato siffle un pénalty. Déjà buteur en huitièmes et quarts de finale, Lionel Messi le transforme en but d’une frappe imparable (1 – 0, 34e).

Les poulains de Scaloni venaient pour gagner, mais pas pour avoir la possession. Moins de cinq minutes plus tard, le butteur Argentin Alvarez s’est lancé audacieusement sur un ballon perdu par les Croates. L’attaquant du Manchester City a su se faufiler dans la surface adverse et remporte cette fois-ci son duel face à Livakovic (2 – 0, 39e).

De retour aux vestiaires, les Croates dominent et les Argentins créent des occasions dangereuses. Parti le long du côté droit, Lionel Messi déborde et résiste au super Josko Gvardiol. Il s’arrête, fait mine de se retourner, puis dribble le défenseur croate, rentre dans la surface et sert en retrait son coéquipier J. Alvarez qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (3 – 0, 69e). Ce match très attendu s’est soldé par la victoire 3-0 de l’Albiceleste qu’est à la recherche de son troisième sacre dans l’événement planétaire.

Messi et son rêve d’enfance

La Pulga avait annoncé avant la compétition que ce rendez-vous au Qatar est sa dernière chance de réaliser son rêve d’enfance. L’Albiceleste face à la sixième finale de son histoire dans la compétition. Vainqueurs en 1978, après avoir raté l’un de ces matchs en phases de groupe, et en 1986, les Argentins sont sur trois défaites : 1930, 1990 et 2014.

Huit ans après la défaite au Brésil contre l’Allemagne (1 – 0, après prolongation), Lionel Messi a enfin pu soulever le dernier titre qui lui manquait à son palmarès, ce dimanche.

La finale

Une finale spectaculaire, surréaliste et légendaire s’est déroulée ce 18 décembre 2022 au stade de Lusail. L’Albiceleste menait aux scores depuis la 23e minute de jeu suite à un pénalty bien tiré par Messi, survenu d’une faute d’Ousmane Dembélé sur Angel Di Maria, celui a doublé la mise (36’) pour les bleus et blancs (2 – 0).

De retour des vestiaires, le jeu est plus ou moins équilibré. À la 79e minute de jeu, les Bleus ont obtenu un pénalty après une faute d’Otamendi sur Kolo Muani. Kylian Mbappé l’a converti en but (2 – 1). Les Français ont pesé sur l’accélérateur puis leur dossard 10 a égalisé à la 81e minute (2 – 2).

Les 7 minutes additionnelles n’ont pas été suffisantes aux deux équipes pour faire la différence. Place aux temps de prolongation, La Pulga a scoré à la 109e minute et redresse l’Albiceleste en championne. Mais c’était mal pensé, une frappe de Mbappé a retrouvé la main du défenseur argentin Gonzalo Montiel puis l’arbitre polonais a sifflé un autre pénalty. L’attaquant du PSG l’a fini (117’) dans les filets de Martinez (3 – 3).

Fin des prolongations, les deux sélections devaient se partager dans la séance fatidique de tirs au but. L’équipe d’Argentine a fait la différence (3 – 3, 4 – 2 t.a.b.). Le capitaine Lionel Messi a pris ses responsabilités en main en tirant le premier tir au but de son équipe. Lui, Paulo Dybala, Leandro Paredes et Gonzalo Montiel ont tous réussi leurs tirs. Kingsley Coman et Aurélien Tchouaméni ont raté côté des poulains de Didier Deschamps.

Suite à ses résultats dans la 22e édition, Lionel Messi devient le meilleur buteur de l’histoire de l’Albiceleste en phase finale de Coupe du monde, avec 13 réalisations. Il est élu meilleur joueur du mondial qatari. Quelle carrière pour l’idole des Argentins ! Un 8e Ballons d’Or pour l’homme de 35 ans ?

PHOTO: FRANCK FIFE, AFP

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus