15 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

(8) Huit policiers assassinés en 10 jours dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince

Les jours du nouvel an s’annoncent difficiles pour le peuple haïtien, surtout, sur le plan sécuritaire avec la montée des actes de banditisme un peu partout dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. En l’espace de dix jours, pas moins de huit policiers sont déjà tués, par des bandits armés, au niveau de Port-au-Prince et de Pétion-Ville, a confié, ce samedi, le coordonnateur du Syndicat National des Policiers Haïtiens (SYNAPOHA), Lionel Lazarre à la rédaction de Passion Info Plus.

Le 10 janvier dernier, alors qu’ils réalisaient un contrôle de routine au niveau de Carrefour-Feuilles, deux policiers ont été assassinés par des hommes armés, circulant à bord d’un véhicule de couleur noire. Il s’agit de Dempsey Denis, 32 ans, agent I, issu de la 27e promotion et Jean Daddy Prévilus, agent I de la 31e promotion. Soulignons que deux membres de la population civile ont été tués lors de cette attaque criminelle.

Sept (7) jours après, au niveau du bicentenaire, Port-au-Prince, une patrouille policière a été attaquée par des individus armés. Dudley Lafond, 25e promotion de la Police Nationale d’Haïti, a été tué lors de cette attaque meurtrière, et les bandits ont emporté son cadavre. Jonathan Jolicoeur, un autre agent, issu de la 27e promotion, qui se trouvait dans le véhicule de la PNH, en est sorti blessé. Cet acte serait l’œuvre des hommes du gang 5 segond” dirigé par le nommé Izo.

Trois (3) jours après, soit le vendredi 20 janvier, des hommes armés de Vitehomme Innocent ont tué (4) quatre policiers au niveau de Pétion-Ville lors d’une embuscade. Les assassinés sont Gérald Octinal, 30e promotion, Duckens Cejuste, 24e promotion et Luc Eliezer, 20e promotion, et l’autre agent, grièvement blessé, a rendu son dernier souffle dans un centre hospitalier. Un cinquième est porté disparu.

En dépit de cette série d’attaques, contre des forces de l’ordre, le haut commandement de ne s’est toujours pas prononcé. Si la PNH qui devait protéger et servir la population n’est pas épargnée, qu’en est-il de la population civile qui est livrée à elle-même ?

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus