15 C
New York
samedi, janvier 28, 2023

“Je ne mourrai pas comme Jovenel Moïse” Dixit Joseph Lambert”

Échappé de justesse à une attaque armée le dimanche 8 janvier 2023, au niveau du Bicentenaire, plus précisément à La Saline, Port-au-Prince, l’ancien président du Sénat de la République, Joseph Lambert revient sur les faits. Comme un spectacle digne d’un film d’action hollywoodien, l’ancien sénateur dit avoir tué, de ses propres mains, l’un de ses agresseurs lors de cet attentat. Pour exposer son côté guerrier, il déclare qu’il ne va pas mourir comme Jovenel Moïse, ancien président haïtien assassiné le 7 juillet 2021.

Intervenant sur les ondes de la Radio Méga hier lundi, l’ancien représentant du département du Sud-Est au Sénat, Joseph Lambert, dont le mandat est arrivé à terme ce deuxième lundi du mois de janvier, dit avoir frôlé la mort lors d’une attaque armée alors qu’il se rendait au parlement haïtien, situé au Bicentenaire, dans le fief de plusieurs gangs armés. Aux environs de 11 heures AM, le Sénateur et 5 autres personnes dont 4 employés du parlement étaient en route, à bord d’une Toyota Land Cuiser prado de couleur noire, quand un individu, lourdement armé, portant un maillot rouge, les a pris pour cibles.

A environ une cinquantaine de mètres, Lambert et ses compagnons ont vu deux hommes lourdement armés. L’un de ces hommes s’est dirigé vers le véhicule du sénateur. “Une fois arrivé tout près de la portière de la voiture, il m’a intimé l’ordre d’ouvrir en pointant sur nous sa mitraillette. Ordre auquel les agents de sécurité qui l’accompagnaient n’ont pas obtempéré.
Prenant mon courage à deux bras, je suis descendu de la voiture, j’ai tiré sur lui à bout portant, le blessant mortellement. Alors qu’il se trouvait par terre, j’ai tiré sur lui une seconde fois”, s’est félicité monsieur Lambert, qui conduisait le véhicule ce jour-là.
Questionné sur sa blessure au niveau de l’œil droit, Joseph Lambert assimile cette blessure aux tessons des vitres de son véhicule brisés sous les balles des autres bandits et de celui qu’il a lui-même tué avant de prendre la fuite pour se rendre à l’hôpital à bord d’une camionnette.
Si les premiers éléments d’information avaient laissé entendre que le Sénateur aurait reçu deux projectiles, il en apporte un démenti formel et indique n’avoir pas été touché .
“Ni moi, ni mes agents n’avons été atteints de balles”, a fait savoir l’ancien élu du peuple.
L’ancien conseiller spécial du Président Joseph Michel Martelly,révèle que, selon son médecin, il y a de grands risques pour qu’il perde son œil droit. Une photo en circulation sur les réseaux sociaux expose le sénateur avec un pansement oculaire.” Mon médecin m’a recommandé d’aller voir un autre spécialiste pour pouvoir me faire opérer”, poursuit-il, tout en critiquant ceux qui veulent faire croire qu’il a volontairement livré son véhicule aux bandits armés.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,680SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus