15 C
New York
dimanche, décembre 4, 2022

Pour l’histoire, K-Lib Mapou fait un coup de feu avec son nouvel album titré “Pou Listwa”



Comme il l’avait annoncé, effectivement, le rappeur K-Lib a sorti son nouvel opus titré “ Pou listwa ”, ce lundi 7 février 2022. Un projet de 17 morceaux dans lequel l’artiste traite pas mal de sujets ayant leurs empreintes dans crise sociopolitique et économique actuelle dans laquelle est plongé le pays. La corruption, la migration, l’insécurité… Par ailleurs, le rappeur profite de faire lumière sur son grand retour dans le rap.
 
L’ancien membre de Mystik 703 débute l’album avec une chanson intitulée « Tèt a tèt » dans laquelle il répond à certaines questions de ses fans. Il explique que son retour rentre dans la perspective de marquer l’histoire musicale haïtienne. De ce fait, l’artiste invite à lutter afin de changer leurs mauvaises conditions de vie.

Par ailleurs, K-Lib Mapou s’adresse également à ses homologues en leur demandant de ne pas trahir le peuple contre intérêts personnels car le rap est une arme de combat.

Entre autres, l’expansion du phénomène migratoire des haïtiens intéresse l’artiste. En effet, pour en illustrer il nous propose ce track « Séparation » en collaboration avec deux anciens du milieu : Trajik et Ouragan. Les trois MC jouent chacun le rôle d’un personnage qui a dû quitter le pays à cause des troubles politiques. Dans ce contexte Trajik symbolise l’homme qui vivait à l’époque des Duvaliers. Face aux cruautés des macoutes, à l’absence de liberté d’opinion ou d’expression et au massacre de plusieurs citoyens il s’est obligée de partir vers un autre pays.

K-Lib Mapou / photo tirée sur sa page Facebook



Puis, on a Ouragan, représenté, le mec qui a laissé le pays sous la domination du pouvoir de «Lavalas ». Malgré ses 15 années d’études classiques et les années passées à la fac, il n’a trouvé aucun emploi. Le kidnapping était en vogue. Enfin, on a K-Lib, ce dernier s’est expatrié à l’époque du « PHTK ». Où la malhonnêteté triomphe, les diplômés ne valent rien pour eux. Nous pourrons avouer que c’est un complot contre la connaissance comme M. Leslie François Manigat aurait pu le dire.
 
En ce qui à trait à l’insécurité dont un bon nombre de personnes sont victimes. K-Lib nous présente ce tube « Nan fon lannuit » accompagné de Vanessa Jeudi et Mawon Anndi. Il profite de rendre hommage à Diego Charles ( journaliste de la Radio vision 2000), Antoinette Duclaire ( Journaliste de la Radio télévision nationale d’ Haïti) , Vladjimir Legagneur ( Journaliste pigiste) qui sont tous assassinés au cours de ce dernier quinquennat.

En fait, ils décrivent et peindent la misère sociale ainsi que les différents crimes qui perdurent dans le pays. Sur ce, K-lib a déclaré: “ Nap fè lanmou ak lanmò plis pase dizan, yon sistèm ki touye pwòp prezidan l. »

Quant à la corruption considérée comme la toile de fond de ce système, K-Lib, de son nom complet Valckensy Dessin, la dénonce à travers ces morceaux « Petwopozisyon, Èske w te konnen », en rappelant les 3 milliards de dollards du fond Petrocaribe dilapidés . Le rappeur réclame et encourage les citoyens à revendiquer afin que justice soit faite.

À noter que « Pou listwa » est le deuxième album solo de Valckensy Dessin dit K-lib, ce qui succède « Apostat » sorti en 2016. Et, l’un des faits remarquables de ce projet engagé est qu’on retrouve certains artistes de la nouvelle génération à savoir: Shélo Pleb Music, Mawon Anndi Èzli, Vanesa, Damus et certains de l’ancienne génération: Abojah Da Godman, Trajik, Eddy François.

Related Articles

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,593SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus