15 C
New York
mercredi, juin 29, 2022

Dans une interview avec CNN, Ariel Henry aborde quelques dossiers brûlants

Dans une interview accordée ce mardi 28 septembre avec la chaîne américaine CNN, le Premier Ministre Ariel Henry déclare qu’il comprend le pourquoi les États-Unis ont expulsé des milliers de migrants Haïtiens aux frontières du Texas et informe que les élections prévues pour ce mois de septembre seront repoussées pour l’année prochaine, après une révision de la constitution haïtienne, il a aussi fait des révélations sur ses appels avec Joseph Félix Badio.

Nous avons vu certains des mauvais traitements subis par ces Haïtiens et cela nous a beaucoup frappés”, a déclaré le docteur Henry à CNN. “Ce que nous disons, c’est que tant qu’il y aura des pays qui sont mieux lotis que d’autres, il y aura toujours un appel vers ces plus riches.” A-t-il poursuivi, voulant réagir sur les agressivités dont ont été victimes nos compatriotes par des officiers de police de Homeland, à Del Rio.

Il a aussi déclaré: «Nous ne sommes pas responsables de leur déportation » et Haïti « ne peut s’immiscer dans les affaires intérieures des États-Unis » — cependant « tous les Haïtiens qui retournent sur leur terre natale ont droit à un accueil ».

Intervenu sur la révocation des membres du CEP et la réalisation des prochaines élections, le chef de la CSPN n’a pas caché sa langue. “Le train a déraillé depuis un certain temps en Haïti ». « Nous voulons avancer le plus rapidement possible vers la restauration de la démocratie par le biais d’élections.», a-t-il poursuivi.

Le chef du gouvernement a déclaré que les membres du conseil électoral avaient été licenciés parce qu’ils “ne pouvaient pas organiser d’élections”, et que le processus pour les remplacer était en cours.

“Nous avons pris la décision aujourd’hui d’arrêter ce conseil électoral et d’en former un autre, qui sera plus consensuel et qui sera accepté par l’ensemble de la société”, a-t-il ajouté.

Le responsable de la primature a déclaré que les élections auraient lieu après une révision de la constitution du pays : “Nous réviserons la constitution dans les premiers mois de l’année à venir et les élections auront lieu immédiatement après”.

Le dossier de l’assassinat de l’ex occupant du Palais national, Jovenel Moïse était de la partie. “C’est important pour nous que le président Jovenel Moise ait justice, c’est fondamental pour nous et nous allons donner tous les moyens à la justice pour que justice soit faite”, a-t-il déclaré. “Nous ne voulons pas interférer dans ce procès… Je ne demande même pas à savoir ce qui se passe dans l’affaire. Ce que je dis, c’est que le président doit avoir justice et que cette justice doit être accompagnée de juges indépendants.”

Parlant de ces prétendus contact avec l’un des suppects dans l’exécution du chef de l’État. “Cela signifie que pour moi, ce n’était pas un appel important, si je ne m’en souviens pas”, a-t-il déclaré. “Je n’ai aucun intérêt à être associé à ces personnes et je ne l’ai jamais été et je ne le serai pas.”

Intervenant sur le dossier des personnes qui ont été arrêtées. “Je demanderai au ministère de la Justice de faire un suivi et s’il y a des innocents, ils devraient être libérés. Nous ne voulons pas garder des gens en prison simplement parce qu’ils sont colombiens ou parce qu’ils sont pris pour assassins. et qui ne sont pas des assassins”, a déclaré Henry.

Et définitive, il a abordé le dossier de l’insécurité. “Nous avons demandé aux pays amis un soutien spécifique pour soutenir la police, la capacité de combattre ces bandits et de sortir de la vie publique, pour que l’économie reprenne, pour que nos enfants puissent vaquer à leurs occupations de manière régulière”, a-t-il dit.

Erickson ALCINÉ dit Erick. www.erick509@gmail.com

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,369SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus