15 C
New York
dimanche, décembre 4, 2022

Ariel Henry a présidé la cérémonie de prestation de serment des six membres du CSPJ

Le premier ministre Ariel Henry a installé ce vendredi 1er octobre 2021, les six nouveaux membres de la quatrième judiciature du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), dans l’enceinte de ladite institution.

En présence de plusieurs cadres de l’appareil judiciaire, le premier ministre Ariel Henry et les membres de son cabinet ministériel, le secrétaire général du CSPJ, Me. Jean Robert Constant a levé le rideau. Me. Constant dans sa prise de parole a fait le point sur les événements qui ont fait obstacle à l’installation depuis juillet dernier des membres du CSPJ. Le décès du magistrat René Sylvestre et l’assassinat du président de la république le 7 juillet dernier ont maintenu cette séance. Il a également souligné, la crise socio-politique du pays et l’insécurité qui bat son plein dans la capitale haïtienne, ont causé de sérieux obstacles à cette installation, a t-il expliqué.

“Le temps n’est plus au beau discours, mais à l’action” a adressée le secrétaire général aux six conseillers. Il les invite à poursuivre les travaux de leurs devanciers. Il en profite pour les rappeler que, dans une telle conjoncture l’appareil judiciaire devrait relever de grands défis et se montrer à la hauteur de l’attente de la population.

En effet, pour la mise en contexte de ces souhaits, l’organe administratif de l’institution selon lui “doit donner le ton et permettre à chaque magistrat, chaque cadre de l’appareil judiciaire les moyens adéquats pour accomplir leur tâche”.

“L’existence du pouvoir judiciaire est la garantie de l’indépendance des juges“ a introduit dans son discours, le premier ministre Ariel Henry après avoir assisté à la prestation serment des six conseillers.

“Le CSPJ constitue à mes yeux un pilier essentiel dans la consolidation des acquis démocratiques et du principe de la séparation des pouvoirs. Toutes nos institutions démocratiques sont actuellement dysfonctionnelles. Mon devoir est de remettre le pays sur les rails de la démocratie et de l’état de Droit. En commençant par rendre le CSPJ opérationnel, j’ai voulu lancer un signal fort que notre pays est en route pour revenir à un fonctionnement normal de nos institutions. Il reste encore beaucoup à faire, mais c’est le premier pas qui compte”, poursuit le chef de la primature.

Promettant la continuité et de travailler de concert avec l’appareil judiciaire, Ariel Henry rappelle aux conseillers qu’ils prennent fonction à un moment où les concitoyens se questionnent sur la justice du pays. Les suspicions sur les juges doivent cesser, selon les souhaits du chef de la primature qui exprime son vouloir de voir la justice regagnée la confiance de la population haïtienne.

À noter que les citoyens Frantzy Philemon (représentant de la cour de cassation, Vice-président), Carves Jean (commissaire du gouv. près de la cour de cassation, conseiller), Durin Junior Duret (Représentant des cours d’appel), Wando Sainvilier( représentant des tribunaux de première instance, conseiller), Nadère Desir(Représentant des tribunaux de paix, Conseiller), Evens Fils, représentant des barreaux d’Haïti, Conseiller), sont nommés pour une durée de trois ans.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,593SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus