15 C
New York
lundi, juillet 4, 2022

Frontière haititiano-dominicaine : la Rép. Dominicaine a lancé la construction d’un mur de séparation

Frontière haititiano-dominicaine : la Rép. Dominicaine a lancé la construction d’un mur de séparation



Comme il l’avait annoncé l’année dernière, le président dominicain Luis Abinader a lancé , le dimanche 20 février 2022, en grande pompe, la construction d’un mur frontalier entre Haïti et son pays. Selon lui, ce mur de 392 kilomètres (244 miles) limitera le passage clandestin des haïtiens.

“Cette barrière bénéficiera aux deux pays, car elle permettra de contrôler beaucoup plus efficacement le commerce bilatéral, de réguler les flux migratoires pour lutter contre les mafias de trafic d’êtres humains, de lutter contre le trafic de drogue et les ventes illégales d’armes “, a déclaré Luis Abinader, lors de la cérémonie de l’inauguration de cette construction.

Ce mur dont la construction couvrira près de la moitié de la frontière de 392 kilomètres commence à s’ériger dans la zone de Dajabon (nord-ouest) est la seule option d’après M. Abinader qui existe pour arrêter la migration irrégulière et la contrebande de marchandises, d’armes et de médicaments 31 millions de dollars (environ 27 millions d’euros) ont été déboursés pour ces travaux qui dureront neuf mois. La première étape lancée dimanche comptera 54 kilomètres de clôture « dans les zones les plus peuplées et sensibles de la frontière », selon le président.

Connaissant la crise qui traverse Haïti, une structure métallique sera haut de 3,90 mètres et épais de 20 centimètres sera posé sur ce mur fabriqué en béton armé. Il y aura, a ajouté l’armée, 70 tours de surveillance et de contrôle. « La grave crise institutionnelle et sécuritaire en Haïti a conduit sa population à une situation préoccupante d’instabilité politique et sociale, ainsi qu’une crise économique et alimentaire endémique », a-t-il déclaré.

« Chaque fois qu’Haïti a subi une catastrophe, nous, les Dominicains, avons toujours été les premiers à lui venir en aide. Cependant, la République Dominicaine ne peut pas prendre en charge la crise politique et économique de ce pays ni résoudre le reste de ses problèmes », a-t-il martelé en ajoutant pour dire que cette crise « doit être surmontée par les Haïtiens eux-mêmes et prise en charge par la communauté internationale »,

A noter que, d’après l’Enquête Nationale auprès des immigrants, la République Dominicaine voit l’arrivée des haïtiens augmenter chaque jour et près de 500 000 haïtiens sont déjà dans le pays à la recherche d’une vie meilleure.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,376SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus