15 C
New York
dimanche, août 14, 2022

SUMFEST : les linges sales se lavent publiquement, Shabba et Tonymix mettent la pincette

SUMFEST : les linges sales se lavent publiquement, Shabba et Tonymix mettent la pincette

Malgré le flot de critiques ou de frustrations, les organisateurs de cette activité annuelle (SUMFEST) ont tenu le cap. À ce fait, la quatrième édition du plus grand festival d’été du pays s’est déroulée le dimanche 31 juillet à la Côte des Arcadins.

Si les problèmes de sécurité ont été résolus pour la journée, il semble que ce n’était pas le cas pour l’organisation interne de l’événement. Les artistes s’en plaignent âprement du comportement inapproprié accordé par les organisateurs à leur égard.

Comme dit notre dicton « aprè dans, tanbou lou ». Des personnes poussées se penchent pour un pari gagnant, d’autres pensent c’était plutôt battant. À titre d’exemple, dans une vidéo amateur devenue virale sur les réseaux sociaux, il est à constater qu’un homme en T-shirt vert avance et tient le Disc Jockey Tonymix par les hanches afin de lui priver l’accès au stage alors qu’il s’apprêtait à octroyer le gain du plaisir à ses fans.

“ Mwen te sipoze jwe nan lè sa y ap di m tann, mwen pase etap sa deja pou moun mwen ye jodi a, sa p ap janm rive ankò mwen pran leson, griyen dan gen lè l. Moun ki t ap tann #Tonymix yo sorry son biznis #trèt li ye m ka jere sa. Nou gen lanmè nou pa fè tèt cho pou rivyè. #noukapfèkoze ”, a tweeté, au lendemain, Tony Mahotière, le DJ le plus populaire d’Haïti.

Le chanteur du groupe Ekip, Hervé Anténor dit Shabba, sort également de son silence pour critiquer le traitement infligé aux artistes haïtiens par le Staff de SUMFEST.

“ Nou derespekte moun anpil mesye. Kòman pou m fè ap pase pou m pral nan back stage epi m tande gen yon atis afriken k ap jwe moun pa ka pase ? Bondye fè m te rantre nan…. Mwen se yon atis nan peyi m pou m ap monte atis lòt kote sou nou.
Mesye si nou pa bay moun lakay nou valè kilè y ap respekte nou mesye. M twouve moun ki te nan staff Sumfest la ki te dakò bagay sa, ou se yon bon djòl bòk […]. Nou bay atis la 24 sèvyèt pou siye figi l nou pa pot yon sèvyèt pou atis ayisyen yo. Nou trete nou tankou kokorat, li pa fè sans mesye. Respekte tèt nou. Nou pa bay moun yon bidon dlo, anyen ”, un extrait d’une note vocale qui n’a pas tardé à envahir mardi les réseaux où l’ancien musicien de Djakout 1 ne ménage pas ses mots en s’adressant à ces derniers.

Selon les éléments d’information, tous ces problèmes ont eu lieu à cause du Staff du festival en question qui privilégiait l’artiste africain Omah Lay qui était d’ailleurs l’invité spécial de cette édition.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,432SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus