15 C
New York
samedi, avril 13, 2024

Haïti : avec une inflation avoisinant les 50 %, le combat pour se nourrir

En 2023, la première République noire libre au monde se trouve dans l’enfer des gangs armés. Ensuite, vient le fardeau de la cherté accélérée de la vie avec une inflation à presque 50 %. Les citoyens font face à de grandes difficultés pour se nourrir au jour le jour. La rédaction de Passion Info Plus s’est entretenue sur la question avec l’économiste Enomy Germain.

Tous les indicateurs sont défavorables. Le taux d’inflation avoisine les 50 %, ce qui suscite la flambée exponentielle des prix. En ce sens, l’économiste Enomy Germain a fait savoir que ce niveau d’inflation résulte de causes internes et externes.

En effet, certaines causes ne sont pas à la portée d’Haïti, comme l’inflation mondiale liée à la guerre en Ukraine. Sur le plan interne, le niveau d’inflation est influencé par la question de change. Le pays importe en dollars américains. De ce fait, quand le dollar se valorise, on dépense beaucoup plus de gourdes pour les importations. Ce qui poussera sûrement l’importateur à vendre beaucoup plus cher, a-t-il expliqué.

En second lieu, au niveau interne, la montée du taux de l’inflation est liée à la structure du marché, soutient-il, arguant qu’il n’y a pas beaucoup d’offreurs de certains produits. Quand cela arrive, la concurrence se fait rare. Et, ce problème de concurrence permet à des acteurs d’agir sur le marché, d’augmenter les prix comme bon leur semble.

Puis, vient la question de l’insécurité. Sur ce point, l’auteur du livre « Pourquoi Haïti Peut Réussir » affirme que le blocage du pays, surtout par les gangs armés, constitue l’une des causes de l’inflation galopante. Autrement dit, la question de l’insécurité favorise justement l’inflation.

Des solutions envisageables

Les dédales d’Haïti sont multiples. La situation est pressante, surtout sur le plan économique. À court terme, les citoyens ont grandement besoin d’initiatives envisageables.

Étant donné qu’on ne peut pas agir sur les facteurs externes, ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas s’impliquer localement. Selon M. Enomy Germain, la stabilisation de la gourde peut en être utile pour pallier la question de l’inflation.

Toutefois, pour lui, il y a un autre point plus important. « La politique économique la plus importante qu’il faut mettre en place aujourd’hui pour freiner la dévalorisation de la gourde et l’inflation, c’est la politique de la sécurité », a-t-il soutenu.

Le natif des Gonaïves, tenant compte de ses expertises, a assuré que, aujourd’hui, si les responsables n’agissent pas sur la question sécuritaire, il n’y aura pas de résultats. On ne peut rien espérer.

« Il faut avoir un environnement favorable à la tenue des activités économiques. Donc, s’il n’y a pas une bonne tenue de ces activités, tous les indicateurs continueront de s’envoler, d’être en rouge», les propos du professeur.

L’économiste Enomy Germain a profité de cet entretien pour appeler une nouvelle fois à l’encadrement de la gourde, qui est affectée par la situation globale du pays, rappelant que Haïti vient d’enregistrer 4 années sans croissance, ce qui est une preuve de la non production.

En somme, si on se tient aux différents propos et détails de l’économiste Enomy Germain, le bon fonctionnement de l’économie dépend de la résolution du problème de l’insécurité, d’une bonne politique de sécurité, qui permettra la libre circulation des marchandises et des personnes.

Related Articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Stay Connected

22,878FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

Toutes Les Dernières Informations Du Monde Avec Passion Info Plus